Tout pour la Merde de ma Maîtresse !

Lécher les talons aiguilles de ma maîtresse, quel délice. Surtout avant de lui lécher la chatte pendant qu’elle joue avec une chaîne sur votre corps meurtri. Tout ça lui a donné des envies. Une bonne envie de chier. Chier sur le visage, dans la bouche de son esclave qui ne peut s’empêcher de la torcher de sa langue avant s’enduire le corps de cette précieuse matière brune si chaude et si douce !